Garantie Décès PTIA - Ce qu'il faut savoir

Garantie Décès PTIA - Ce qu'il faut savoir

Cette garantie permet en cas de décès ou de Perte Totale et Irreversible d'Autonomie de l'emprunteur d'obtenir le remboursement du capital restant dû du prêt. 

Elle constitue le socle de base de l'assurance emprunteur car elle permet d'éviter à votre banque de faire jouer la caution ou l'hyporthèque liée à votre emprunt.

Dans le cas d'un décès, votre famille peut ainsi jouir du bien sans devoir supporter les mensualités d'assurance.

La notion de Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA)

La Perte Totale et Irréversible d'Autonomie se définit par l’incapacité définitive et absolue physique ou mentale à exercer une activité rémunératrice cumulée à l'obligation d'avoir recours à l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes quotidiens de la vie (se laver, se nourrir, se déplacer). C'est le médecin conseil de la compagnie d’assurance qui vous déclare PTIA.

Important à savoir

Le code des assurances impose de couvrir le suicide de premiere année dans le cadre de prêts relatifs à la résidence principale (à hauteur de 120 000 €).

Comment comparer les garanties entre elles ?

Les exclusions : les offres d'assurances présentent peu de différences entre elles sur cette garantie. Il conviendra d'être attentif aux exclusions liées à la pratique de certains sports ou d'activités à risque.

Les délais de carence : un délai de carence  peut-être appliqué avant la prise d’effet de la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (sauf lorsque l’invalidité résulte d’un accident), période pendant laquelle le risque d’invalidité n’est pas garanti.

Besoin d'un conseil ? Contactez-nous

AskapiNous sommes courtier spécialiste de l'assurance prêt. Quelle que soit votre situation, nous vous orienterons vers le contrat d'assurance le plus performant et vous accompagneront sur les démarches à effectuer auprès de votre banquier. Bénéficiez de notre expertise à tout moment.

Etude personnalisée gratuite
Aucun frais de courtage

A lire aussi :